Che Onejoon

Contenu

Che Onejoon

République de Corée

Né à Séoul en 1979, CHE Onejoon – de son vrai nom CHAY Wonjohn, vit et travaille à Séoul. En tant que photographe, il s’attache aux lieux symboliques de la société coréenne, dont les enjeux ont une forte connotation sociale et politique. Son travail constitue une documentation des espaces urbains cachés ou désertés. Dans le même temps, ses images donnent une idée des changements matriciels ayant affecté l’histoire socio-politique de la Corée, de l’époque moderne à l’époque contemporaine. Il a reçu le prix photo de la « Ilwoo (Korean air line) Foundation » en 2010, pour des œuvres publiées dans son livre Geopolitics of the visible. Il a été nominé pour le « 11th Hermes Korea Art Prize », par la Foundation Hermès (Séoul, 2011). Il fut également sélectionné pour le programme des résidences du Pavillon Neuflize OBC du Palais de Tokyo (Paris, 2011). Depuis 2001, le travail photographique et vidéo de Che Onejoon a été présenté dans des biennales, dans des musées et lors de festivals internationaux.

A Monumental tour

Résidences des Photoquai 2012

Le projet de Che Onejoon propose un dialogue des cultures inédit : sud-coréen, il propose d’enquêter sur les contrats immobiliers et architecturaux qui, depuis les années 70, lient la Corée du Nord à plusieurs pays d’Afrique. C’est en effet la même entreprise, Mansudae studio, basée à Pyongyang, qui a réalisé les statues de Kim Il Sung ou Kim Jong Il, le monument Tiglachin en Ethiopie, le monument de la Renaissance Africaine du Sénégal, et le palais présidentiel en Namibie et à Madagascar.

Au cours de son projet, Che Onejoon propose de faire un reportage sur ces statues et monuments produits dans les règles de l’art monumental réaliste socialiste. La série finale sera composée des photographies de ces monuments prises par l’artiste, en vues frontales, mais aussi des portraits des témoins, artisans, ouvriers, qui y ont contribué, en Corée du Nord ou en Afrique. A travers ce projet, et ces manifestations architecturales africaines, Che Onejoon souhaite réaliser un portrait en creux de la Corée du Nord.

Série réalisée en 2012.