La réserve des intruments de musique

Contenu

Devenez mécène des instruments du monde

Imaginée par Jean Nouvel, la réserve des instruments de musique est une pièce maîtresse de l’architecture du bâtiment, comme une fenêtre ouverte sur les coulisses du musée, exposant sa collection d’instruments de musique.

Un patrimoine musical inestimable

La réserve donne à voir sur 6 niveaux les 10.000 instruments conservés, et rend compte de la place centrale qu’occupe la collection. Ce patrimoine, qui témoigne de la diversité des cultures et de leurs pratiques musicales, subit l’usure du temps. La fragilité des matériaux compromet la pérennité de pièces rares et précieuses, âgées pour certaines de plusieurs siècles. Luth du Timor occidental, tambour de Tahiti, vièle de Syrie, xylophone de Bali…

Montez le son !

Une campagne de mécénat participatif pour la restauration de la collection d’instruments de musique

Aujourd’hui 130 instruments particulièrement vulnérables doivent être restaurés en priorité. Du 25 mars au 23 juin 2019, le musée du quai Branly – Jacques Chirac sollicite le grand public pour la sauvegarde de ses instruments de musique. Avec comme premier objectif de récolter 40 000 euros, l’enjeu est de prendre en charge dès l’automne 2019 les pièces les plus fragilisées dans les ateliers de restauration de l’établissement.

Au-delà de la nécessité de préserver l’intégrité physique des œuvres face aux assauts du temps, cette campagne de restauration vise à redonner aux instruments leur musicalité. Montez le son ! doit permettre de faire tinter, battre, fifrer l’orchestre du monde. Un concert exceptionnel avec les instruments restaurés sera programmé en 2020 au musée.

Comment participer ?

La campagne #MontezLeSon est conduite sur la plateforme spécialisée Ulule, du 25 mars jusqu’au 23 juin inclus.

00:00 / 00:00
Montez le son ! | Aidez-nous à restaurer les instruments de musique du musée !
Du 25 mars au 23 juin 2019, le musée lance une campagne de mécénat participatif pour la restauration de la collection d’instruments de musique. Participez sur https://fr.ulule.com/montez-le-son/, plus d'informations sur http://www.quaibranly.fr/fr/les-espaces/la-reserve-des-intruments-de-musique/. Aujourd’hui 130 instruments particulièrement vulnérables doivent être restaurés en priorité. Le musée du quai Branly – Jacques Chirac sollicite le grand public pour la sauvegarde de ses instruments de musique. Avec comme premier objectif de récolter 40 000 euros, l’enjeu est de prendre en charge dès l’automne 2019 les pièces les plus fragilisées dans les ateliers de restauration de l’établissement. Au-delà de la nécessité de préserver l’intégrité physique des œuvres face aux assauts du temps, cette campagne de restauration vise à redonner aux instruments leur musicalité. Montez le son ! doit permettre de faire tinter, battre, fifrer l’orchestre du monde. Un concert exceptionnel avec les instruments restaurés sera programmé en 2020 au musée.
1:18 min

La réserve des instruments de musique réorchestrée !

Vue sur la réserve des instruments de musique © musée du quai Branly - Jacques...

Des travaux d'avril 2019 à début 2020

D’importants travaux sont aujourd’hui entrepris pour améliorer les conditions de conservation et de manipulation des œuvres. Un vaste programme de restauration, portant sur une centaine d’œuvres, sera parallèlement engagé le temps du chantier.

Le projet en chiffres

  • 24 mètres : hauteur de la tour des instruments
  • 16 mètres : diamètre de la tour des instruments
  • 700 m² : surface de réserves visibles
  • 10 000 : instruments conservés dans la tour (environ 3 850 proviennent d’Afrique, 2 600 d’Asie, 2 450 d’Amérique parmi lesquels on compte 900 pièces préhispaniques, 600 instruments originaires d’Océanie et 500 d’Insulinde)
  • 4 : familles d’instruments : aérophone, cordophone, membranophone et idiophone

Les améliorations apportées

Les travaux font suite aux études menées par le pôle de conservation-restauration et la régie des collections du musée. Ils visent, d’une part, à améliorer les conditions de conservation des œuvres (réduction du risque incendie, lutte contre l’empoussièrement, amélioration des conditions climatiques…). Ils permettront, d’autre part, d’améliorer les conditions de manipulation des pièces (amélioration de la circulation, adaptation de l’éclairage, reprise des postes de travail…).